Angoisse

J’ai froid dans ton absence,
Je m’anémie de toi quand ma peau te réclame,
Quand s’engourdit mon corps alvéolé d’angoisses,
Quand me brûle la flamme qui doucement s’éteint …

J’ai faim de tous tes mots, de tes rires en éclats
Jouant à se mêler sur ma nuque vaincue,
Frôlements chauds et tendres papillons de miel
Me frissonnant le dos jusqu’au bas de mes reins …

J’ai peur dans ton silence qui habille mes nuits,
Quand je me veux impure, quand je me veux soumise,
Quand j’imagine encore le bonheur dans ce cri
Et que je tue mon cœur au bord de mon amour

J’ai mal de ce désir usé de renaissances,
De ces draps trop froissés par ma main qui te cherche,
De cette agonie lente pour effacer ton nom,
Essayer d’oublier, ne plus me souvenir …


Tous droits réservés
CopyrightDepot.com 00049441
Peinture Helen Nelson Reed

Comme des papillons…

Trois petits baisers sont envolés
Dans un souffle léger.
Sur son front s’est posé le premier,
Entre deux méches entrelacées,
Comme une perle de rosée.
Elle resta toute intimidée…

Le second l’effleura,
Et vint jouer sur la peau satinée
De son épaule nue,
Couleur de fin d’été,
Entre canelle et café.
Elle demeura toute amusée…

Quand au troisième il hésita,
Il eut envie de se poser
Au coin des lèvres,
Tendre et rosé.
Elle le chassa d’un rire,
C’est sur son nez qu’il se figea.
Elle en fut toute émoustillée…

Dans son coeur elle les rangea,
Tous les trois.
Elle se dit qu’elle aurait ainsi
Toute une année,
Jusqu’au prochain été,
Pour jouer !

Tous droits réservés
CopyrightDepot.com 00049441