Anna Carll

Anna Carll est née en 1960 à Charleston, WV, dans une grande famille germano-américaine avec cinq autres frères et sœurs et a grandi à Sarasota, FL.

En 1984, Carll a obtenu son BA de l’Université de Floride, puis a déménagé à Atlanta, en Géorgie, où elle a vécu et travaillé pendant 16 ans. Carll fait maintenant sa maison à Chattanooga, TN.

Carll a commencé sa carrière en tant qu’illustratrice et graphiste, avec une solide expérience en histoire de l’art.

En 1992, Carll a commencé des études privées avec le regretté peintre Ouida Canaday, co-fondateur du Atlanta Piedmont Arts Festival. Canaday était un contemporain de l’artiste d’Atlanta, Joe Perrin.

En 1999, Carll a quitté l’industrie du design graphique pour devenir peintre à plein temps. À partir de ce moment, elle a évolué en tant qu’artiste autodidacte.

Les principales influences de Carll sont Picasso, Matisse, Lee Krasner, Gerhard Richter et Pat Steir.

LA SÉRIE EROSION

La série Erosion consiste à voir la beauté dans l’événement naturel de la décomposition et à construire une esthétique autour d’elle. Comme le wabi-sabi japonais; l’acceptation de l’éphémère et de l’imperfection – je réutilise et crée une nouvelle vie à partir du travail passé ou recommence sur de nouveaux panneaux ou du papier. À l’intérieur comme à l’extérieur du studio, l’observation de la décomposition naturelle du cycle de vie m’a fait comprendre que dans la réduction, plus il y aura de possibilités.

PEINTURES ABSTRAITES

En peignant tranquillement, j’ai à la fois des moments décisifs et un œil attentif et sérieux. Au milieu de cela, ce qui se passe, ce sont des nuances, des hasards, des associations intuitives, le chaos et la réduction. Travailler avec l’abstraction me permet d’explorer les frontières entre l’espace positif et négatif, l’utilisation de textures inhabituelles et le mélange de différents médias.

Je commence ce travail à plat en ajoutant et en soustrayant des couleurs subtiles et intenses ainsi qu’en explorant différents types de texture lourde. Je laisse les médias à base d’eau couler et flaquer dans la vallée des marques et des textures qui ont d’abord été déposées, améliorant l’interaction avec la peinture, les encres ou les papiers collés faits à la main en ajoutant progressivement plusieurs couches qui commencent à former la base des grilles urbaines , collages urbains et botaniques urbains.

Une fois que la couleur et le chaos sont atteints sur la surface, les pièces montent ensuite sur mon mur de peinture où je commence le processus de réduction. Je suis fasciné par le push / pull de la création de civilisations et la nature qui les reprend. Pour les peintures en grille, je commence par coller les zones de la surface qui m’intéressent pour commencer la formation de la grille de la rue urbaine alors que je construis la composition entre l’espace positif et négatif.

Les collages urbains commencent par la réutilisation des rabats imprimés de ma pratique des arts du livre et de tous les papiers faits à la main que j’ai dans le studio. Une fois que j’ai atteint une certaine densité, je commence le travail de fond positif / négatif avec de la peinture et des collages supplémentaires si nécessaire. La botanique urbaine se concentre davantage sur la relation entre les natures, la croissance botanique implacable dans les coins et recoins de l’architecture urbaine.

Faire ces peintures est autant une expérience physique qu’une expérience psychologique.

Je t’ai donné ma main

Je t’ai donné ma main un matin de printemps
Sur un sentier bordé de fleurs de camélias
De camélias rosés bordés de rouge grenat,
Je t’ai donné ma main juste pour un instant…
Et le rose est monté à mes joues porcelaine
La douceur de ta peau à ennivré la mienne
Comme la senteur de rose mélangée au jasmin.
Mes paupières restées closes sur un rêve incertain
Ont fait naitre l’espoir d’un avenir commun
Un avenir heureux tel un dimanche sans fin…
Je t’ai donné ma main un matin de printemps
Il pleuvait sur les roses des perles de cristal,
Des larmes de rosée, larmes de volupté
larmes de rire aussi, à en pleurer…
Je t’ai donné ma main il y a tant d’années,
Je t’ai donné ma main jusqu’à l’éternité…


Tous droits réservés
CopyrightDepot.com 00049441