Contraste

Comme un grand coeur ouvert, il égaye le ciel
En donnant à la pluie des couleurs éphémères
Se détachant des cieux orageux et pervers
Tel un phare près des côtes ou bien un arc en ciel…
Comme le chant de la harpe dans l’ombre d’un sous bois
Les gouttes jouent les notes sur l’arrondi bombé
Pour imprimer mon coeur de leur hymne à la joie
Et soudain pour la pluie m’entrainer à danser…
Il est l’ami intime des ciels torturés,
Témoin indispensable des nuages chagrins,
Et prête volontiers son dôme baleiné,
Bien que vulgairement on le nomme pépin !

Tous droits réservés CopyrightDepot.com 00049441

18 commentaires sur « Contraste »

  1. Et coucou,
    Merci pour cette farandole sous la pluie cette fois ci !!
    Nos pépins ne sont pas usés en ce drôle de mois de novembre tout tout bien ensoleillé…..
    C’est drôle, mais je vais te raconter un détail.
    J’ai conservé précieusement le vieux parapluie de ma grand-mère, il est toujours dans ma voiture, totalement indestructible comme notre amour éternel.
    Pour moi c’est un symbole fort, elle me protège par tous les temps…
    Bisous

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s