L’escalier

Il est un escalier, l’escalier de nos rêves
Qui monte doucement jusqu’à la voie lactée
Au travers des nuages, au travers des images
Au travers aussi de nos pensées embuées…
Des marches par centaines, des marches par milliers,
Montées l ‘une après l’autre vers la félicité,
Et malgré nous parfois jusqu’à l’atrocité…
La nuit, le jour, sous des paupières closes,
Vivre l’intensité, vivre l’inespéré,
Vivre tous ces instants qui nous font exister,
Qui nous font vibrer et angoisser,
Qui nous font crier, pleurer, penser,
Et qui nous font aussi aimer,
Qui nous transportent et nous exaltent dans l’irréalité…
Passant près de Venus, les marches s’arrondissent
Les marches vont nous perdre dans les rêves trop flous,
Dans les rêves les plus fous, les rêves les plus doux,
Nous embaumer d’amour jusques au petit jour,
Puis au petit matin, comme pour un petit rien,
Le joli rêve s’éteint …
On garde alors quelques fragments heureux,
On garde quelques fois de drôles de sensations,
On se demande aussi parfois s’il y a prémonition,
S’il y a quelques pouvoirs divinatoires …
Mais une chose est certaine et ça vous le savez,
S’en souvenir pleinement,
Comme on le voudrait bien !

Tous droits réservés
CopyrightDepot.com 00049441

Paul Jagannath

Jagannath Paul, peintre indien, a obtenu son diplôme du Collège gouvernemental d’art et d’artisanat, Kolkata. Il a gagné beaucoup de prestigieux prix.

Il est connu pour ses charbons sur papier ou toile. Ses œuvres font ressortir le drame du noir et du blanc en introduisant des blocs de peinture solides, qui sont limités aux rouges, aux jaunes et à l’orange. Le contraste donne l’humeur du travail, en mettant en évidence le caractère qu’il peint. Sa capacité de production de la forme féminine montre une compréhension et une maîtrise innée du sujet.