Apparition

Je la vis apparaitre gantée de tant de grâce,
Le minois recouvert d’un masque de velours,
Perdue dans ses dentelles, elle embaumait l’espace
D’un nuage de senteur ressemblant à l’amour…

Sa robe était d’un rouge cruel et caressant,
Parsemée de paillettes, éblouissants miroirs
Dans lesquels je me vis devenir défaillant,
Perdre mon assurance pour un trop plein d’espoir.

Je sentis que des chaines me rivaient à ses pas,
Envoûtantes attaches imbibées d’émotion,
D’extase et de désir aux douceurs d’angora,
Que seul un regard d’Elle mettrait en confession.

Mais elle ne me vit pas dans son allure précise.
Elle avait un seul but il était évident;
L’angoisse alors me tint bien qu’un peu indécise
En pensant que peut-être elle allait vers l’amant…

Au détour d’une ruelle, je la vis disparaitre
Et je fus comme un fou de la voir m’échapper,
Si près de la toucher, trop près de la connaitre,
Je cherchai jusqu’à l’aube l’empreinte de l’aimée…


Tous droits réservés
CopyrightDepot.com 00049441

Automne

L’été s’en est allé à petits pas feutrés
Laissant le vent et les marées,
Rythmer le va et vient sous l’écume argentée.
Deux mouettes se rebellent à cris désespérés,
La plage devient grise en cette fin de journée.
Les arbres ont endossé leurs robes orangées,
Et leurs feuilles peu à peu viennent orner leurs pieds,
D’une parure d’ocres, toute prête à craqueler.
La nature s’enflamme et l’horizon se dore,
L’Automne est arrivé avec ses présents pourpres,
Avec ses paniers d’or et ses douces journées,
Le ciel en demi ton de bleu s’aquarellise,
Caressante est la brise à la douceur du soir,
Un chant dans le lointain fait penser à l’espoir…
Viens ma mie,
Rentrons,
Il va pleuvoir…

Tous droits réservés
CopyrightDepot.com 0004944