En Chine…

Deux hommes visitent un monastère en Chine sous la conduite d’un vieux moine. Les murs sont couverts de peintures. 

Sur une de ces fresques, au milieu d’un groupe de personnages dans une ville ancienne on voit une jeune fille radieuse.
A ses longs cheveux dénoués on devine qu’elle est encore une jeune fille car en ce temps là, après leur mariage, les femmes se coiffaient avec un chignon.


L’un des deux hommes s’arrête devant cette peinture et la regarde fasciné par sa beauté.
Il lui semble alors que son corps devient léger et il se retrouve alors dans la fresque, perdu au cœur de la ville inconnue. Là, il aperçoit la jeune fille qui lui fait signe de le suivre. Il la suit, arrive devant une maison et la jeune fille d’un regard l’invite à entrer . 

Aussitôt ils deviennent mari et femme, tant leur désir est grand, et vivent un temps de bonheur. Les amies de la jeune fille lui font remarquer qu’elle doit maintenant adopter la coiffure du chignon. Ce que fait la jeune fille. 

Soudain, hors de la maison, on entend un bruit épouvantable et une voix hurlante pleine de fureur.
La jeune épouse effrayée dit à son époux de vite se cacher sous le lit.
Un soldat chinois en poussant la porte brutalement, apparaît 

Il est menaçant, vêtu d’une armure d’or, portant un énorme sabre. Il demande si par hasard quelque mortel ne se serait pas glissé au milieu d’elles.
Un homme entré illicitement dans la fresque doit-être puni de mort. 

Le tout nouvel époux, couché sous le lit est terrorisé. Les jeunes filles assurent au géant que nul humain n’est avec elles. L’homme caché entend les pas lourds du visiteur s’éloigner, mais de tous côtés des gens semblent aller et venir comme s’ils cherchaient quelqu’un .


Cependant , devant le tableau, l’ami du nouvel époux a remarqué sa disparition. Il en parle au vieux moine guide qui lui dit :
-« Oh! Il est allé chercher du bonheur. »
-Où donc ?
-Pas très loin sans doute.
Alors le vieux moine s’ adresse à la fresque et dit :
-« Votre ami vous attend et s’impatiente, venez ! »
Alors l’homme sort du mur, tout tremblant. 

Les trois hommes, en regardant la fresque, remarquent que la jeune fille porte maintenant le chignon de la femme mariée. L’homme qui revient de la fresque veut savoir pourquoi la coiffure a changé
Mais le vieux moine lui répond avec un léger haussement d’épaule :
-« Je ne sais pas, quelle explication puis-je te donner? Les visions naissent de ceux qui les regardent. Les rêves laissent peut-être des traces dans la réalité de ceux qui les font. »


Les visiteurs descendent alors le long des marches du temple et s’en vont en silence.

4 commentaires sur « En Chine… »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s