Tourment

Le soir de mon poème, à la frontière des mots,
L’amour ne verra plus s’approcher le printemps
Par la fenêtre où se sont cognés tant d’échos.
Un manteau de brouillard enveloppe mon tourment…

Tous droits réservés
CopyrightDepot.com 00049441

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s