Kaia Urb

Son talent musical naturel et sa technique impeccable font de la soprano Kaia Urb une interprète très recherchée dans un répertoire qui va du baroque à la musique du XXe siècle. Diplômée du Conservatoire d’État de Tallinn, elle a fréquemment collaboré avec Neeme Järvi, cl’Orchestre philharmonique de chambre d’Estonie depuis 1982.

Paola Grizi

Paola Grizi réalise des sculptures en bronze de visages émergeant des pages ébouriffées de livres, souvent avec une main exposée qui semble écarter délicatement les pages.

Paola Grizi crée des oeuvres maintes fois reconnues pour leur exceptionnelle qualité artistique, qui lui ont valu de nombreux prix. Les oeuvres innovantes et poétiques de Paola ont ainsi été mises au devant de la scène contemporaine internationale.

Paola concentre sa recherche artistique à la frontière entre l’abstrait et le figuratif, mais surtout entre les représentations du conscient et de l’inconscient. En les confrontant ainsi elle entend nous donner une meilleure compréhension du monde qui nous entoure.

Dans les sculptures de Paola Grizi les visages ont souvent une expression de surprise, comme s’ils se trouvaient face à une nouvelle réalité, ou plutôt, comme s’ils rencontraient un point de vue nouveau.

Silence

Silence devant celui qui vient à peine de naitre.
Il ouvre grand les yeux pour la première fois
Sur ce monde étranger, cris stridents, pleurs, mal-être,
Il va les refermer en tétant quelques doigts …

Silence sur la mer, océan endormi,
Transformé en un lac que l’horizon épouse.
Il fait naitre aux aurores l’astre qui éblouit
En offrant ses diamants à cette onde jalouse …

Silence dans ces bois où le cerf à l’affût,
Encolure superbe, seigneur majestueux,
Royal sous ses bois, brame jusques aux nues,
Ce long déchirement pour tourmenter les cieux …

Silence ce soir d’hiver devant l’âtre allumé.
Seul le crépitement de ce bois torturé
Qui craque et qui gémit à la flamme gourmande
Pour totalement se rendre au matin dans ses cendres…

Silence dans cette salle où l’on attend la voix,
Celle qui de ses cordes va faire naitre le « son »
Soprano merveilleuse, magicienne d’émois,
Sur des notes en éclats réinvente l’émotion …

Silence dans cette chambre où d’une main l’amant
Caresse le satin d’une peau dénudée,
Il découvre ces courbes, il freine ses élans
Pour donner à cette heure un goût d’éternité …

Silence dans la nef pour le recueillement.
Prières du bout des lèvres sans que le son ne naisse.
Les genoux maltraités par le poids du tourment,
Souhaitent l’absolution des « indélicatesses »

Silence pesant et sourd de toute indifférence.
Pour le bien, pour le mal qui nous sont étrangers,
Pour tous ces mauvais sorts que l’on sait à distance.
Silence encore, toujours, c’est la facilité …

Silence dans ton regard sur la photo jaunie,
Silence dans mon cœur qui ne bat que pour moi,
Silence pour mon âme, silence indéfini,
Silence tout simplement, on le dit être « Roi » !


Tous droits réservés
CopyrightDepot.com 00049441