Pudeur

Effarouchée, surprise dans sa nudité
Jardin secret aux senteurs voluptueuses,
Aux courbes assassines, pulpeuses rotondités
Empruntant à la soie son ultime douceur,

D’un geste malhabile dans son empressement,
Ce linge virginal elle pose sur sa peau.
Rosissante et troublée au regard de l’amant,
Elle se laisse effleurer et ne dit pas un mot

Tous droits réservés
CopyrightDepot.com 00049441

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s