L’ ingénue

Elle a le regard bleu des ciels étoilés,
L’ingénue innocence de ces bêtes traquées
Que le destin immole sur l’autel du plaisir.
Elle a le teint de pêche des anciennes poupées

Dont il faut se ganter pour en toucher la cire,
Afin qu’aucune empreinte ne vienne la souiller.
Je n’ai de sa beauté qu’un vague souvenir,
Mais, l’attrait de son charme avait su me troubler.

Jusqu’au son de sa voix je me souviens encore,
Comme l’écho chantant d’une grâce infinie
Suave et mélodieux comme un lever d’aurore,
Eblouissante magie enfantée de la nuit

Son image est gravée sur le bord de mon coeur
Comme une marque rouge faite au feu de l’acier,
Une image si pure, une chaude douleur,
Du regret aujourd’hui, de n’avoir pas osé…


(Tous droits réservés)
CopyrightDepot.com 00049441

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s