La Poésie

La poésie est la mémoire du monde. Et cette mémoire véhicule toutes les joies, tous les amours, tous les élans vitaux qui habitent l’homme depuis l’origine, mais toujours avec leur part d’ombre, celle de la souffrance, du doute, de la solitude et de la mort, terme inévitable du voyage.Et parce qu’il est le seul animal à savoir qu’il doit mourir, l’homme porte en lui cette irréductible nostalgie qui peut être le souvenir émouvant d’un paradis à jamais perdu. De cette nostalgie, le poète a fait son pain quotidien.Si le romantisme et la nostalgie sont d’abord des phénomènes de jeunesse, ils n’en représentent pas moins ce désir de rêve et d’idéal que chaque être humain sent vivre en lui du jour de sa naissance à l’heure de sa fin. Le plus blasé, le plus cuirassé n’y échappe guère. Peut être même est-ce la meilleure part de l’homme.Rien ne parait plus important, dans notre monde tourmenté, que de vibrer encore à la magie de la parole essentielle.P.Héraclès