Symphonie

Elle feuillette ses jours en musique d’ennui,
Tourne les pages à vivre avec mélancolie
Quand les gammes du passé lui remontent en mémoire,
Quand elle rejoue les notes de cette triste histoire..

Tout avait commencé comme une symphonie,
Harmonieuse et chantante, une vraie mélodie
Faite de notes rondes, pleines de griserie,
Avec des phases aigues menant au paradis

Où les graves bémols jouaient avec les dièses
Venant en quelque sorte créer des parenthèses,
Auréoles musicales bordant la partition
D’une incroyable sève débordant de passion…

Les noires laissant la place aux blanches languissantes,
Le tempo ralentit et des soupirs meurtris
Remplacèrent bientôt les notes dilettantes
Laissant la partition en future agonie

Elle feuillette ses jours, se remet à chanter,
Réinvente des notes, mêle la fantaisie,
A un brin de folie, ensoleille la portée,
La musique à nouveau la porte à l’infini…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s