Déferlantes

Les vagues prisonnières ne respirent pas facilement sous un toit. Elles se décolorent, elles perdent leur chevelure d’écume et jusqu’à cette façon de ployer le torse.
Mais malheur à qui fut assez adroit pour capturer une jeune vague, non point assez vigilant pour l’endormir.
Un coquillage oublié dans la maison, quelque forme de vaisseau, lui rend l’instinct de sa race sauvage et voici qu’elle se gonfle, élève sa fureur et se précipite, emportant tout à la mer, où elle recommence une vie d’une grande beauté.

Géo Norge 1923-1988 (poète belge)

La Vie à côté

Moi, je vis la vie à côté,
Pleurant alors que c’est la fête.
Les gens disent : Comme il est bête! 
En somme, je suis mal coté.
J’allume du feu dans l’été,
Dans l’usine je suis poète ;
Pour les pitres je fais la quête.
Qu’importe ! J’aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,
Beauté des vers, beauté des flammes,
Beauté du bien, beauté du mal.

J’ai trop étudié les choses ;
Le temps marche d’un pas normal;
Des roses, des roses, des roses !

Charles Cros 1842-1888 (« Le collier de griffes« )

Marceline Desbordes-Valmore (1786-1859

Vous demandez si l’amour rend heureuse
Il le promet, croyez-le, fût-ce un jour.
Ah ! pour un jour d’existence amoureuse,
Qui ne mourrait ? La vie est dans l’amour

Quand je vivais tendre et craintive amante,
Avec ses feux je peignais ses douleurs
Sur son portrait j’ai versé tant de pleurs,
Que cette image en paraît moins charmante.

Si le sourire, éclair inattendu,
Brille parfois au milieu de mes larmes,
C’était l’amour, c’était lui, mais sans armes
C’était le ciel…qu’avec lui j’ai perdu.

Sans lui, le coeur est un foyer sans flamme
Il brûle tout, ce doux empoisonneur.
J’ai dit bien vrai comme il déchire une âme
Demandez-donc s’il donne le bonheur !

Vous le saurez : oui, quoi qu’il en puisse être,
De gré, de force, amour sera le maître
Et, dans sa fièvre alors lente à guérir,
Vous souffrirez, ou vous ferez souffrir.

Dès qu’on l’a vu, son absence est affreuse
Dès qu’il revient, on tremble nuit et jour
Souvent enfin la mort est dans l’amour
Et cependant…oui, l’amour rend heureuse !