S’en tamponner le coquillard

Expression : « Je m’en tamponne le coquillard ! »

Ce qu’elle veut dire : Je m’en moque complètement…

Origine : Apparue au XIXe siècle, l’expression serait une des nombreuses variantes et déclinaisons de « je m’en bats l’œil » (ou « je m’en bats les fesses »*).

Dire, en général des propos de quelqu’un, que l’on s’en « tamponne », c’est donc une autre façon de dire que l’on considère que les dits propos ont autant de valeur que le papier avec lequel on se torche…Quant au coquillard, c’est une déclinaison de la « coquille » qui, au XVIe siècle, désignait argotiquement le sexe masculin (puis, par la suite, le sexe féminin).

Yoyoter de la touffe

Expression : « Il yoyote de la touffe ! »

Ce qu’elle veut dire : Il divague, il déraisonne, il fait ou dit n’importe quoi…

Origine : Selon Bernard Pivot (dans son recueil  »100 expressions à sauver »), le verbe « yoyoter » viendrait de l’argot des prisons, et serait inspiré du « yoyo » : tout comme le yoyo monte et descend le long de son fil de manière répétitive et un peu absurde, celui qui « yoyote » perd son temps à divaguer, à ne rien faire d’utile, à revenir toujours au même point.

La « touffe » désigne ici la tête (la touffe de cheveux, bien sûr), non pas le sexe féminin comme c’est souvent le cas en argot. Celui qui « yoyote de la touffe » divague dans sa tête…

Et aussi …