Impromptu

Soudain le bleu du ciel se mélange à ses yeux,
Et je revois la mer et son immensité.
Calmes ou agités, ses flots me bercent, là,
Perdue en solitude, les amarres libérées
Du ponton de sa vie, mon havre d’infini…
Je vogue vers des après qui n’ont pas de saveur,
Vers des jours et des nuits en papier chiffonné,
Bruissant de sons captifs et de mélancolie,
Barbouillés de pensées, de souvenirs éteints,
De mots en équilibre sur des lignes effacées…
Soudain le ciel est gris, le gris-vert des orages,
Les éclairs de mon coeur rallument ce naufrage,
La houle vient déchirer les voiles de mon rêve
Dans un fracas si fort que l’air me manque alors,
Et c’est dans un sanglot qu’éclate le tonnerre !
Puis l’océan se calme, les vagues se reposent,
Le vent déserte ma folie me ramenant à lui
De nouveau, dans ses yeux, je retrouve le bleu,
Le bleu calme de l’océan …

Tous droits réservés
CopyrightDepot.com 00049441

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s